Latourte photographe de rue

 Je vous imagine comme moi à mes débuts alors que je revenais bredouille d’une sortie photo. Je m’interrogeais sur les qualités :

  • de mon objectif
  • de l’absence du super zoom qui résout tout
  • de la pellicule qui n’était pas adaptée

 

Mais jamais du principal :

  • Comment trouver un sujet ?
  • Comment l’aborder ?
  • Quel angle prendre ?
  • Comment jouer des limitations de mon appareil ?

Je suis Bruno Tourtoy (souvent appelé Latourte sur les réseaux sociaux). Je vais vous montrer comment améliorer vos photos en vous détachant des problématiques techniques. Je vais vous indiquer comment composer et éditer.
Je suis présent sur les réseaux sociaux et j’y propose des livres et des expositions indispensables pour révéler votre regard.

Je vais vous parler de mon parcours, mais je vous rassure, ce ne sera pas long.

Comédie Française. Les baignoires

J’ai eu un déclic en regardant des bouquins.

Avec de vieux clous, des Cartier Bresson, Lartigue, Doisneau capturaient des photos magnifiques (vieux clous : des Leica tout de même, mais d’une autre époque).

Donc la cause ne provient pas du matériel, mais du photographe.

Il doit travailler son œil.

Dès lors, si j’ai acheté des boitiers, je me suis fortement éloigné des considérations techniques.

Je peux dire que plus je la connaissais, moins elle m’intéressait.

Donc j’ai travaillé mon œil.

J’ai plongé dans des bouquins de photographes, des expositions et cramé des tonnes de pellicules.

Et je ne parle pas du papier, de la chimie et des heures passées dans la lumière rougeâtre du labo.
Je me suis même essayé au sténopé avec une boite à chaussure. C’est une expérience à réaliser. Elle permet de relativiser sa dépendance au matériel.

Maintenant, j’ai abandonné mon sac, juste un appareil dans ma poche (à défaut avec mon iPhone).

J’ai appris à limiter le matériel et j’économise pour acheter des bouquins.

Même si je ne recherche pas spécialement des publications, j’ai participé à plusieurs expositions, dont certaines d’un bon niveau.
Comme je récupère rarement mes tirages, mes photos doivent se promener quelque part.

J’essaie de vous proposer des contenus de qualités. 

Par exemple sur la peur la plus commune chez le photographe de rue; j’ai écrit une méthode, des astuces, pour me faire accepter et photographier au plus près à partir de mon expérience personnelle.

 

Vaincre sa peur de photographier des inconnus

15 commentaires sur “Latourte”

  1. Bonjour ,
    Un grand merci pour vos conseils , vos astuces et vos si beaux clichés !
    Le N/B est pour moi un moyen de ressentir autrement son environnement et découvrir autrement les coins de sa rue !
    Encore merci pour votre blog !
    Severine

  2. Je suis votre blog depuis peu, mais je me régale. J’adore le principe. Trop de blogs se contentent de publier des photos sans commentaire et même parfois sans titre…

      1. Vous trouverez, j’en suis sûre. Peut-être pourrez-vous ralentir le rythme de parution. Un blog prend beaucoup de temps et d’energie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.