Arcachon

Arcachon, un homme se promène sur la promenade face à la mer.

Arcachon en novembre

Petit retour en arrière, début décembre, je vous proposais un billet sur : »Il fait froid sur Arcachon ». je développais, le vent fouettant le visage, l’absence de lumière, et une grosse difficulté pour trouver une sujet.  En bilan, j’annonçais trois clichés et je ne vous en ai présenté que deux (Celui de l’article et une référence à l’article : « Et je m’en vais au vent mauvais » sur un extrait de Verlaine). Enfin , voici, le troisième.

C’est toute une série.

Comment je le faisais remarquer dans l’article; je me suis protégé du vent et j’ai ouvert mon angle en m’éloignant du front de mer. Accroupi, j’ai mitraillé tout ce que j’ai pu dès qu’un être humain (et ils n’étaient pas nombreux) passait dans le coin. Donc, ce n’est pas trois photos mais toute une série pour la plupart complètement ratées. Ensuite, lors de l’éditing, je n’ai pas pu choisir entre celle ci et celle de l’article « Il fait froid sur Arcachon ».  Aujourd’hui, ma préférence va vers le tirage du jour..

Pourquoi cette préférence ?

Ce qui m’attirait sur le premier tirage était la référence à Abbey Road des personnages. Facile de faire un billet sur ce sujet. Vous avez pu remarquer que ce n’est absolument pas ce que j’ai écrit ! Le deuxième, que je vous présente aujourd’hui est plus sage avec une composition plus sobre. Les éléments ne se superposent pas sauf la poubelle qui gène un peu le regard.  La symétrie des arceaux est correcte Le personnage est idéalement placé. L’arbre sur la gauche s’intègre bien à l’armature de béton. De plus, cela partage assez bien le tirage et assure un ensemble d’éléments verticaux entre les arbres, montants des arceaux et pylône. Bref je préfère celle là.

Et vous, quelle est votre analyse ? Avez vous une préférence entre les 3 tirages ?

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.