Bosphore la balade romantique

Promenade en bateau sur le Bosphore

Le Bosphore

Souvenirs, souvenirs, il y a une dizaine d’années, nos pas nous ont conduit à Istanbul retrouver les images d’Ara Güler. À cheval entre l’Occident et l’Asie, la ville est attirante, animée, commerçante, chargée d’histoire. Il est indispensable de visiter l’Eglise Sainte-Sophie, Mosquée Bleue, Palais de Topkapi pour ne citer que les plus connues. Un autre géant relie la mer Noire à la mer de Marmara, silencieux, chargé immenses tankers, portes conteneurs dans un espace exigu : le Bosphore.

Le Bosphore, un détroit chargé d’histoire

Le Bosphore est le passage obligé pour relier l’Europe à l’Asie. Point stratégique historique puisque le roi Perse Darius fit construire un pont de bateaux pour permettre à son armée de poursuivre les Scythes en 513 av. J.-C.
Plus tard, lorsque Constantinople (ancien nom d’Istanbul) passa sous la domination Ottomane, le passage vers la mer Noire, considéré comme une mer intérieure, fut interdite à la navigation. L’autorisation du Sultan permettait de commerce. Les vénitiens en profitèrent durant de longues années.
Le XIX siècle et la convention internationale des détroits et le traité de Paris maintient l’antique règle de l’Empire Ottoman et déclare neutre l’ensemble de la mer Noire et la destruction de tous les arsenaux militaires. Cette règle perdura jusqu’à la première guerre mondiale. La défaite de la Turquie imposa la libre circulation des navires de commerces et de guerre en temps de guerre comme en temps de paix.

Une promenade sur le Bosphore

C’est dans cet état d’esprit que nous montions sur une des innombrables bâtiments qui sillonnent le Bosphore. Sans trop savoir où nous allions, nous nous installâmes à proximité d’une fenêtre avec de charmants rideaux. La pluie frappait les vitres. Un petit verre de thé, véritable tradition d’Istanbul, je collais mon nez à la fenêtre, subjugué par le paysage et l’environnement.
Mon petit Leica de l’époque à la main, j’ai retiré de cette ballade quelques photos du Bosphore que je vous partage ici.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.