Bug informatique à Paris Montparnasse

Escalier de la comédie francaise

Un aller retour rapide sur Paris

Paris est à deux heures de Bordeaux ! Samedi, nous avions décidé de nous offrir une petite virée sur Paname. La Comédie Française pour une pièce de Feydeau : l’hôtel du libre échange.
Départ vers 10h00, arrivée vers 12h15, un petit casse dalle, 14h00 représentation et retour sur Bordeaux à 18h52 pour une arrivée à 20h56. Top non ! Pourtant une petite chose me chagrinait; des affiches annonçaient des travaux en gare à partir du samedi 20h00. Il n’était pas encore question du bug informatique à Paris Montparnasse.

Souvenirs des travaux en gare

J’ai souvent travaillé dans les postes d’aiguillages ou dans les postes de commandement lors de gros travaux à la SNCF sur Paris et en province.  La mise en place d’une dalle de pont de plusieurs dizaines de mètres au dessus des voies ou mettre en service des nouveaux itinéraires sur un poste d’aiguillage informatisé, ce n’est ni de petits travaux de maçonnerie ni un bout de programme installé sur un PC. Même programmé, testé, vérifié, bouclé, mis en procédure, plan B et plan C imaginés, ça peut bugger ! Jamais inquiet durant interruption des circulations, j’ai toujours eu un peu d’angoisse lors des reprises. On ne sait jamais. Donc pas question de rater le train.

Bug informatique à Paris Montparnasse

Dimanche, j’apprends que la circulation est interrompue au départ de la capitale. Un bug informatique à Paris Montparnasse est survenu à la suite des travaux. Des collègues volontaires sont allés dans les gares renseigner, aider les voyageurs. Je regarde les outils d’informations de prod, et je trouve rapidement les infos. Suffisamment pour renseigner rapidement les personnes qui me questionnent à distance. Et c’est bien là, la différence avec le bug de juillet !
Lors du précédent bug, j’avais utilisé des outils assez confidentiels pour donner des renseignements. Dimanche, la simple lecture des applis permettaient de donner un info cohérente. Il y a eu des suppressions, des retards, certainement des ratés mais globalement (et j’insiste sur le globalement), l’information a été de meilleure qualité qu’en juillet. La prise de décision a été rapide et franche.

Conclusion

Le travail initié depuis juillet semble porter ses fruits et il reste beaucoup à faire en information des voyageurs. Coté robustesse, personne n’en parle, pourtant c’est le deuxième axe de progrès. Si vous voulez quelques infos sur ce travail c’est ici.
En clair, il ne fallait pas rater son train samedi…

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.