Comment traiter un sujet photo ?

Comment traiter un sujet photo ? L'exemple du Skate Park Colbert de Bordeaux.

À la découverte d’un sujet

Samedi, c’est jour de marathon sur Bordeaux. Une occasion rêvée pour dégoter des sujets photographiques. En route vers la place de la bourse, doucement, tranquillement, en prenant le temps de s’ouvrir l’œil. C’est ma méthode. Vous pouvez la retrouver sur Manque d’inspiration ? J’arrive sur les quais de la Garonne. Les préparatifs vont bon train et j’en profite pour faire une ou deux photos en passant : Marathon de Bordeaux 2018. Je décide de continuer le long du quai. L’air est frais. Le temps n’annonce pas de pluie, j’en profite. J’arrive au Skate Park Colbert toujours à la recherche d’un sujet photo.

Que faire une fois le sujet trouvé ?

Quelques jeunes gens pratiquent le vélo et la trottinette acrobatiques. Ils virevoltent dans les airs. Impressionnant ! J’ai les immeubles en front de Garonne devant moi. Toute l’architecte qui a fait la renommée du lieu est en arrière plan. Je fais quelques photos. Un photographe s’approche. Il campe devant moi avec son Leica. Regarde les jeunes, cadre, fait une photo, consulte l’écran de son appareil et s’en va. Étant donné, qu’il s’est mis juste devant moi, nous avons le même cadre. À la vue du résultat sur mon Fuji, j’imagine ses clichés. Cela ne semble pas fameux. Il me faut trouver comment traiter ce sujet photo ?

Traiter un sujet photo

Des différents passages dans les clubs photos, j’ai appris une chose. Lorsque l’on traite un sujet, il faut apprendre à tourner autour. Ce n’est pas à prendre au sens figuré mais bien au sens propre. On le passe sous tous les angles possibles.
Dans le cas qui nous importe, je décide de tourner autour du Skate Park, lentement, très lentement. Je prends le temps de passer tous les cadrages possibles : au travers d’un trou dans le mur, en contre plongé, en vitesse lente, en jouant sur le diaph pour la profondeur de champ. J’imagine toutes les solutions possibles.
Me voilà de l’autre côté du site. Maintenant, lorsque je cadre les jeunes, le ciel occupe le fond. Largement mieux que les immeubles, les skaters se détachent magnifiquement. Le sujet est facilement lisible. Je pense au photographe présent les minutes précédentes, il a certainement raté son sujet faute de n’avoir pas tourné….
Alors si vous posez la question de savoir comment traiter un sujet : faites péter une tournée !

Mais avant de finir dans les vapeurs d’alcool consécutif à trop de tournées, Zine, le Cahier photographique n°3 est disponible. Vous pouvez même vous inscrire pour ne pas rater le prochain numéro !

2 commentaires

  1. Lorsqu’un sujet m’inspire, je remarque que parfois je peux rester longtemps, longtemps à tourner autour du sujet pour, comme tu le soulignes, avoir d’autres vues, d’autres lumières également …

Laisser un commentaire