Itinéraires des photographes voyageurs 2018 : les expositions à voir

Exposition Espace St Remi. Itinéraires des photographes voyageurs

Itinéraires des photographes voyageurs 2018 : les expositions à voir.

Déjà 28e éditions d’itinéraires des photographes voyageurs sur Bordeaux. 28 mois d’avril, comme 28 printemps pour découvrir des photographes connus ou non, mais qui ont comme point commun la singularité du regard et le voyage. Le choix ? Pas de jury ni de concours, juste des coups de cœur de l’équipe.
Des photographes célèbres rejoignent aussi le projet le temps d’une exposition comme Plossu, Depardon, Cartier Bresson,…. J’ai pu visiter à cette occasion l’exposition de Klavdij Sluban, formidable découverte pour moi en 2010.

Quand, où, comment et le prix

Les expositions sur l’itinéraires des photographes voyageurs à voir sont disséminées dans la ville. Et bé oui, le titre c’est « itinéraires ». Donc voilà un magnifique projet de visite de Bordeaux. 10 lieux à trouver pour profiter de 17 expositions.

  • Quand : du 1 au 29 avril 2018. Mauvaise nouvelle, Vous avez raté comme moi la rencontre avec les photographes et le vernissage des 6 et 7 avril… Pensez-y pour l’année prochaine. Moi je me suis habitué à rater les dates importantes…
  • Où : Bordeaux ( je sais c’est facile…) Le site d’Itinéraires des photographes voyageurs propose plan, adresses, jour et heure d’ouverture. Ne faites pas comme moi, évitez le lundi… Je pensais qu’il y aurait moins de monde. Bonne pioche, c’était fermé !
  • Comment : à pied, à vélo, trottinette, tram, bus. Le centre de Bordeaux est piéton. Profitez de ne pas avoir les mains sur le volant pour faire des photos ..
  • Le prix : faites briller la carte bleue, car si les expositions sont gratuites pour le public, il n’est pas absurde d’aider financièrement les prochaines rencontres. 10€, c’est moins de 1€ par expo ! Donc pour les dons à l’association c’est ici.

Mes premières visites

Loin de moi l’idée de critiquer le travail qui est fait pour présenter ces séries. De plus, je suis plus instinctif qu’adepte de la dissection d’une œuvre. Je vais donc partager quelques frissons et interrogations de ce premier jour.

Et la suite ?

La suite, je pars la faire car c’est samedi, et il est déjà 11h30… et j’ai quelques expositions à voir. Je vous laisse entre de bonnes mains Zine, le cahier photographique qui va paraître début mai 2018. Inscrivez vous !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.