Miroir d’eau attention à ne pas perdre les enfants !

Le miroir d'eau de Bordeaux est un espace de jeu fantastique pour les enfants . Encore faut-il arriver à les surveiller !

Le miroir d’eau de Bordeaux

Ce n’est pas la première fois que je vous parle du miroir d’eau de Bordeaux et des enfants qui y jouent. Je ne vous refais pas l’histoire, ni celle de la place de la Bourse qui est juste derrière. C’est un lieu qui devient un peu familier pour mes photographies. Souvenez-vous, il y a quelques mois, nous parlions d’Ombrelle, d’enfants et d’une histoire de chaussure  et sans oublier ma préférée Je suis venu te dire que je m’en vais. Il y avait aussi la sieste d’un gamin et le miroir d’eau (ici).  Avec ces jours pluvieux, mon rhume actuel me pousse vers les clichés de l’été, du soleil, des vacances. Quoi de plus simple que de continuer sur ce thème. La photo de rue (streetphotography pour les branchés)  que je vous propose aujourd’hui m’intrigue. Le personnage au premier plan semble cherche au loin dans la brume.




Les enfants jouent dans la brume

Plusieurs phases animent le miroir d’eau. Jet d’eau, disparition du liquide, brume et un glacis qui transforme la surface en miroir des façades du XVIII de la place de la Bourse. Si l’on peut facilement surveiller ses « drôles », comme on dit en langage bordelais, durant les périodes de jets d’eau et du miroir. Il en est une toute autre histoire lorsque la brume envahit toute la surface sur une hauteur d’homme. Les enfants disparaissent. Les pères de famille s’aventurent dans la fumée. Les enfants en profitent pour se dissimuler dans la foule. Le jeu peut durer plusieurs minutes. C’est ce qui semble arriver au personnage du premier plan. Bien installé sur le transat, la brume épaisse envahit les lieux. A contre jour, la main en visière, il tente désespérément d’apercevoir une forme humaine ou plutôt enfantine dans le brouillard.
J’imagine la joie du gamin qui se planque derrière un quidam ou qui en profite pour aller plus profond dans la vapeur d’eau.

Mais tout finit toujours très bien au miroir d’eau

De mémoire de Sud Ouest, l’organe des faits divers locaux, la brume finit toujours pas disparaître et les parents un peu inquiet qui se sont avancés au milieu retrouvent toujours les enfants et sont salués pour leur témérité par des jets d’eau rafraîchissants.

En attendant, allez visiter la page du WebZine, cahier photographique bimestriel.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.