A new spot

Un nouveau spot sur fond de diversité

A new spot

Sur un billet précédent, je dissertais sur l’obligation du photographe d’avoir à l’œil le spot. Ce fameux spot, utilisé par tous les photographes, constitue l’élément de fond de la photo. Le principe est simple. On a une idée de ce que l’on veut faire et on attend un peu d’imprévu pour compléter l’image. La recherche de spots fait partie du jardin secret. On les garde au frigo en évitant d’en parler. De temps en temps, on y fait un tour, on y reste quelques temps dans l’espoir de faire le cliché !

Des spots connus

Lorsque l’on se promène sur les réseaux sociaux comme les groupes sur Facebook, on retrouve souvent les mêmes lieux emblématiques : l’aéroport de Lyon avec la nouvelle gare Satolas ou la cité des arts et des sciences de Valence, des incontournables.
Tout ça est très bien mais il vaut mieux avoir ses petits coins à soi. Le tout est de les trouver…

Un balade photographique à l’opposé

Lorsque j’aère mon appareil photo, j’ai tendance à partir toujours du même coté, vers le centre ville. La raison principale est que le samedi ou le dimanche, il n’y a pas foule dans les rues éloignées du centre. Ce lundi, j’ai radicalement changé de direction et je suis parti à la découverte d’un lieu pas très vivant… le cimetière. Habitué à ceux de Paris, surtout celui de Montparnasse, ma déception m’indiqua rapidement la sortie vers Meriadeck. J’avais dans le frigo, l’immeuble du département de la Gironde avec des fresques sur les murs. L’une représente une femme de couleur habillée de blanc se dessinant une moustache, pour l’autre il s’agit d’un homme blanc habillé de noir qui se maquille. J’étais resté, un dimanche, un bon moment pour revenir bredouille. Peut qu’un lundi…

Là, c’est lundi, tous les espoirs sont permis.

J’ai pu faire plusieurs photos même si je ne suis pas parvenu à réaliser ce que je cherchais. En attendant le cliché ! Je vous propose une autre composition que celle que j’imaginais : un format carré.
J’aime assez l’idée de cette fresque sur la diversité. Un homme pressé, aux allures de jeune cadre dynamique en premier plan, avec derrière sa collègue qui tente de suivre son rythme de marche.
Mais là encore, c’est un tour de mon imagination …

Allez, c’est fête ! Avant de partir, je vous offre en promotion la portfolio sur Londres

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.