Novembre

L’été est parti en vacances, fini le soleil, les forts contrastes et le jeu des ombres. Bonjour les reflets sur le sol mouillé, la pluie sur l’appareil, le ballet des parapluies.

C’est novembre, je suis à Pey Berland au milieu de la place, à chercher ce que l’on peut faire avec l’éclairage du sol. Un homme s’avance, bonnet, long manteau, les mains dans les poches, la tête dans ses pensées.

Deux, trois déclenchements sans trop savoir pourquoi. Peut être parce que ce personnage semble raconter une histoire. Une histoire d’introspection, une histoire de solitude, une histoire de réflexion, une histoire d’un homme dans le soir qui profite d’un rendez-vous avec lui même. Une histoire de novembre dans le cocon de nos pulls, manteaux et bonnets.

3 commentaires

Laisser un commentaire