Le mort a fait la tombe buissonnière.

Squelette à une fenêtre.

Une rue le long de la mairie de Bordeaux,  un mort a fait la tombe buissonnière. 
Une chanson de Brassens surgit de ma mémoire.  Pour les plus jeunes, c’est un poète sympa du siècle dernier.


S’il faut aller au cimetière,
J’prendrai le chemin le plus long,
J’ferai la tombe buissonnière,
J’quitterai la vie à reculons…
Tant pis si les croqu’-morts me grondent,
Tant pis s’ils me croient fou à lier,
Je veux partir pour l’autre monde
Par le chemin des écoliers.

Le Testament Brassens

 

3 commentaires

Laisser un commentaire