Tate Modern : une révolution à l’anglaise.

Tate Modern et son acceuil à l'idée révolutionnaire

Tate Modern

De toutes les reconversions, le Tate Modern est la plus gigantesque : 54 000 m2 sur 6 étages ! Cette ancienne centrale électrique accueille la collection d’art moderne et d’art contemporain de Henry Tate. Pour raconter un petit peu la genèse du projet, Sir Henry Tate , industriel du sucre, consacra sa fortune pour ériger un bâtiment à destination des œuvres britanniques que la National Gallery refusait d’accueillir. À sa mort, il légua la totalité de sa collection et 80 000 livres pour la construction du Tate Gallery à Millbank. Mais la place manquait. Agrandie et rebaptisée Tate Britain, il regroupe désormais les œuvres britanniques; le Tate Modern continue à présenter les œuvres les plus récentes. Elles sont regroupées par thématiques plutôt que par chronologie.

Un hall immense

Le Tate Modern est accessible par le Millenium Bridge (Wobbly bridge), rassurez-vous, il ne bouge plus ! L’entrée est gratuite, comme tous les musées nationaux. Un immense hall s’ouvre à nous. 2 000 m2 avec un énorme  pendule rythmant nos pas sur un plan incliné. Le lieu est propice aux jeux des enfants et au repos, comme une pelouse, mais, à l’intérieur. Une moquette moelleuse remplace une herbe qui aurait été bien humide. Le mouvement alternatif est aussi à l’honneur avec l’ installation de nombreuses balançoires; certainement une référence au nom de l’espace :  » Turbine Hall ». Plus  étonnant… Selon le communiqué de presse du Tate, l’œuvre a été « conçue comme une ligne de montage pour le mouvement collectif » , invitant les spectateurs à utiliser les espaces publics de collaboration pour « mettre en question l’apathie de la société face aux crises politiques, environnementales et économiques de notre temps » .

Camarades, la révolution fait rage au Tate Modern ! En attendant tu peux retrouver les articles sur ma balade londonienne sur « Il était une fois… »

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.