Je tripote mon appareil dans le tram !

Places de tram Bordeaux 2017

Je tripote mon appareil dans le tram.

Je prends très souvent le tram de Bordeaux. Pour aller au boulot, revenir d’une course si la pluie menace,ou tout simplement par flemme de marcher. Ce jour là, j’allais au travail. Durant ces quelques minutes, soit je me plonge comme tout le monde dans les applis de mon portable, soit je tripote mon appareil (mon appareil photo, vous aviez compris). La difficulté à faire des photos dans le tram vient souvent de la promiscuité. Pas de recul, donc pas de diagonales ni de formes géométriques à utiliser. Pour l’instant, deux situations me semblent utilisables. La première issue des lumières bleues au dessus des places assises qui colorient les cheveux des voyageurs; manque de bol, je fais du noir et blanc. La seconde consiste à utiliser les barres de maintien du tram qui jalonnent la rame; certaines peuvent constituer un cadre intéressant, mais j’ai pour l’instant un problème de profondeur de champ.

Je tripote, je tripote….

Je tripote toujours mon appareil dans le tram, je jette un coup d’œil par le fenêtre et le cadre me plait. Plusieurs clichés, un avec des voitures bougées, un autre complètement bancale et celle ci. En regardant le résultat durant le reste du voyage, je m’arrête sur la dernière. Elle semble fonctionner malgré l’absence d’un personnage. La petite étiquette casse un peu la perspective mais apporte un peu d’imprévu. Trois sièges de tram sont au spectacle de la rue. La fontaine et la barre complètent les verticales. Les deux véhicules utilitaires blanc habillent le coté gauche. Ils s’approprient même le sujet de la photo. Le dispositif d’interphonie et les autocollants ferment l’image.

Un résumé de la vie…

Étonnante cette image prise de l’intérieur d’un tram. Son étonnante banalité capture l’attention. On cherche en vain le thème, et rien n’apparaît. Seul le mot attente convient à ce cliché. Je suis au spectacle de la ville et j’attends ma station d’arrivée, un événement, ou … rien.

Un résumé de la vie…

3 commentaires

Laisser un commentaire