16 raisons qui font que l'on doit pratiquer la photo de rue en hiver

Bière, téloche, pizzas

Un samedi de décembre comme tous les autres.

Il fait froid.
La pluie ruisselle sur les vitres de la fenêtre. Votre chat se prélasse entre vos pieds. Ce sont les chaussons les plus chauds que vous connaissiez.
Les séries Netflix s’enchainent. Vous ne pensez à rien. Tous les problèmes s’estompent. 
La seule chose que vous avez à exécuter est de ne rien faire pour que l’épisode suivant commence.
Les vidéos Netflix nous scotche dans le canapé

Votre canapé devient votre meilleur ami du moment. C’est comme ça depuis l’automne et vous n’avez réalisé presque aucune photo.

Il pleut régulièrement. Et vous détestez le ruissèlement de l’eau sur votre tête. 
L’autre extrémité de votre corps désapprouve aussi. Vos chaussures se transforment en pataugeoire à la première averse un peu sérieuse. 

Vous ne supportez pas le splash-splash à chaque pas ainsi que les séances de séchage à côté d’un radiateur qui les flinguent.

Si seulement, nous n’avions qu’à souffrir de la pluie… mais en plus, il fait froid !
L’idée de sortir engoncé dans votre manteau avec un énorme sac à dos ne vous enchante guère.

Les belles balades printanières avec un teeshirt et des baskets s’inscrivent sur le tableau du souvenir.

Bon ! Disons que vous vous donnez un coup de pied aux fesses.

Vous enfilez votre parka. Vous vous coiffez d’un bonnet. Vous chaussez votre meilleure paire de bottes waterproof. Vous attrapez votre sac et votre boîtier.

Bibendum part affronter les intempéries.

Sortir ! Mais pour quoi faire ?

Vous voilà dehors, mais la lumière manque. Le ciel s’enrobe d’un gris uniforme. Il bloque tout contraste.

Vous pouvez tenter d’aérer votre appareil ; le résultat sera sans vie et terne comme un jour sans pain.

Pour fignoler le tableau, arrêtons-nous sur les problèmes techniques.
Qui dit privation de photon, dit fatalement :
– Vitesse lente, donc photo floue,
– Montée en ISO, donc grain,
– Ouverture plus grande, donc un manque de profondeur de champ.
Reste la solution du flash, mais vous ne vous appelez pas Bruce Gilden. Vous êtes d’un naturel moins violent.
Bruce Gilden photographiant

Mon boîtier prend un bain

Vu le temps de chien, vous allez réussir qu’une seule chose : tremper votre boîtier, ce qui équivaut pour lui à la chaise électrique.
C’est foutu ! Vous vous dirigerez vers la boutique photo avec votre carte bleue pour acquérir son successeur.
Vous avez déjà bien du mal à trouver des réponses à la question « Pour quoi faire ? » et vous n’avez pas abordé celle du « Quand le faire ? »

Camarade soleil

En décembre, le jour s’étale sur une durée réduite. La lumière daigne se présenter vers 8 h 30 et à 18 h elle se sauve lorsque l’on s’échappe du bureau.

Camarade soleil, cela te dérangerait beaucoup d’attendre que nous sortions du boulot pour que nous puissions profiter de toi !

Le bilan est assez simple, vous n’avez aucun cliché.
Rien.
Nada.

Mais vous avez toutes les excuses du monde pour le justifier.

À commencer par Netflix.

J’ai peut-être la solution pour vous !

 


J’ai décidé de réagir et de le partager avec les inscrits au blog !

  • 16 idées photos par l’exemple de grands noms de la photographie.
  • Des bons plans lorsqu’il pleut et qu’il fait froid.
  • Une analyse rapide des compositions.
  • Plus de 20 pages sur le sujet.

Supprimer son sac photo, pourquoi pas ?

Bruno Tourtoy
Dit Latourte
Photographe de rue
Retrouvez moi sur Instagram.