Un nouveau spot pour la street photo

Nouveau spot photo pour la Street photo à Bordeaux . La galerie bordelaise.

Une balade dans Bordeaux pleine de découverte

La photo de rue, Street photo ou urban photography impliqué de passer du temps à chercher de nouveaux coins à photographier. Une fois un spot photo découvert, je le visite régulièrement, à toutes les heures, attendant un instant intéressant. Le dernier petit coin à photographies est en plein centre de Bordeaux, rue Ste Catherine. C’est dire si du monde passe devant. Je vous l’ai déjà présenté, il illustrait un billet sur les trois règles de la photo de rue. Ce nouveau spot photo se situe dans la galerie Bordelaise, l’un des deux seules passages existant dans cette ville. Sa verrière a été rénové récemment et on peut attendre avec impatience la continuité des travaux, le coin recèle des trésors.

Un spot photo

Un spot photo, késaco ? C’est un endroit propice à la réalisation d’une photographie. Par exemple, un mur rouge ou de couleur vive, une grille ou des motifs géométriques se prêtent particulièrement bien à l’attente d’un sujet pour finaliser une composition photo. c’est l’endroit où le « F » de Fishing de l’article sur les 3 règles de la Street photo se pratique. On a le temps de régler son appareil, d’imaginer l’assemblage avec le fond et observer les passants dans l’espoir d’avoir un petit quelque chose. Pour le spot du centre de bordeaux, il s’agit d’un fanstastique passage avec des miroirs sur les murs, une verrière magnifique refaite en 2015 apportant de la lumière et des encadrements de portes et fenêtres travaillés. Une boutique en attente d’ouverture a recouvert sa vitrine d’images publicitaires. L’une représente des jeunes filles alignées photographiant les passants. Ce fut l’environnement de ma première photo noir et blanc du coin.

Un spot photo aux multiples possibilités

L’intérêt d’un bon spot en photo de rue ou Street photo comme disent les anglos saxons est de permettre des approches différentes à chaque visite. Si lors de ma première visite, j’ai insisté sur la vitrine aux jeunes filles, j’ai cherché cette fois à sortir une photo noir et blanc en utilisant les miroirs disséminés un peu partout. J’ai essayé plusieurs combinaisons mariant miroirs, colonne, grille et passants. C’est une composition photo toute simple, qui finit par me convaincre. La façade d’un ancienne pharmacie est recouverte du nom des potions qui devaient y être vendues. L’assemblage des encadrements avec les bordures des vitrines construit une jolie géométrie. Le miroir reflète les jeunes photographes. Le cliché aurait pu s’arrêter là, mais j’ai préféré y ajouter un peu de vie.

Et bien d’autres choses à y faire encore.

Un bon spot photo pour la photo noir et blanc et un endroit qui fourmille de possibilités. Pour le coup, la galerie bordelaise devrait remplir sa fonction dans le temps. Il y a sa verrière offrant une jolie lumière sur le bâtiment. Son enfilade, j’imagine des perspectives si il n’y avait pas toutes ces vitrines au milieu. Les deux entrées, aux plafonds travaillés vont certainement s’inscrivent dans une contre plongée. J’ai encore de beaux jours à utiliser ce magnifique endroit.

J’ai une petite crainte… qu’une meute de photographes viennent dorénavant sur mon spot. Mais vu le niveau des visites de ce site issu de Google analytics, je suis rassuré !

2 commentaires

  1. Salut Latourte, ne te fies pas au niveau des visites de ton site, il suffit qu’une seule face mouche et ton spot est grillé 🙂 En tout cas toujours autant de plaisir à admirer ton travail, oups ! Je voulais dire tes promenades photographiques ! PS : C’est quel gris un mur rouge sue une photo N&B ?

    1. C’est quel gris un mur rouge ? Ben ça dépend… Un film noir et blanc n’enregistre pas une couleur mais une intensité lumineuse. C’est l’histoire des grains d’argent qui noircissent, après développement, proportionnellement à la lumière reçue. Ça dépend du calibrage de la pellicule ou du capteur. Par exemple, les pellicules panchromatiques ne sont pas sensiblent au rouge ! En général, un mur rouge donne un gris assez sombre alors que notre œil l’imagine lumineux.
      Un petit truc pour voir en noir et blanc est de fermer presque complètement les yeux. La perception des couleurs diminue au profit de l’information de l’intensité lumineuse. On peut apprécier la répartition des lumières.
      Voilà qui mériterait peut être un petit article avec l’histoire des filtres que l’on peut ajouter pour modifier la répartition de la lumière.
      Merci pour ton suivi…

Laisser un commentaire