L’œil du spot

Je vous avais promis une photo sur le dernier billet A la recherche de son œil. Ce cliché annonce le retour de mon œil, ce moment où l’on prend le temps de regarder, sans pensée entêtante. L’inspiration vient en pratiquant le Slow Down, ralentir. L’article sur Le manque d’inspiration résume cette démarche.
Pour situer l’action, je revenais d’une promenade, un peu trop rapide, sans photo acceptable. Le ciel s’assombrit. La pluie approche et je n’ai pas le temps de rentrer sans prendre une saucée de première. Le temps que j’imagine une solution de rabattement, un déluge s’abat sur moi. Me voilà bloqué aux Grands Hommes à l’abri du bâtiment. Et peut être l’occasion de se mettre à l’affût sur ce spot et d’ouvrir l’œil.

Sur un spot photo

Je profite de l’occasion pour chercher un angle, un sujet à photographier. Là, une dame avec son parapluie assise à la terrasse d’un bistrot peut faire l’affaire. L’image est trop confuse, elle ne fonctionne pas. Je tourne, et je me retrouve à côté de l’armature de soutien du toit du bâtiment. Elle est constituée de tubes, verticaux reliés entre eux par d’autres tubes. Ils forment des rectangles qui se suivent comme une bande de négatifs photos. Mon regard se perd à travers eux. Heureux, j’ai trouvé un cadre. Je n’avais plus qu’à attendre qu’un sujet s’inscrive dans une composition sympa.
À force de ralentir, on finit par s’arrêter ! Si le lieu est propice, l’endroit peu devenir ce que l’on nomme un spot photographique. Beaucoup de photographes pratiquent de cette manière.

Le spot de Doisneau

Spot de Doisneau - La porte de l'enfer
Doisneau – Porte de l’enfer

Doisneau avait plusieurs spots et les visitait régulièrement. Il restait à l’affût durant quelques temps dans l’espoir d’un moment. La photo de la porte de l’enfer était un de ses spots. Un policier passe juste devant, cette photo d’anthologie restera dans l’histoire. Avant de la réaliser, il y est passé 10 fois, 20 fois …
J’ai quelques coins de ce type : la place de la Bourse, la place des Quinconces, le miroir d’eau, Darwin, les Grands Hommes, la gare, Meriadek… Ce sont des endroits magnifiques, graphiques ou avec des arrières plans bien dégagés. Ils se suffisent à eux même. Un passant ou un couple d’amoureux, une bonne sœur en trottinette et hop on a une photo ! Concernant la bonne sœur, elle devrait se suffire à elle même pour assurer un cliché…

Trouver un spot

Il faut porter une attention particulière à ces lieux. Lors de vos promenades, déplacement en voiture, en bus, jetez un œil sur l’environnement. Une jolie porte, un immeuble moderne avec des grilles aux graphismes intéressants ou de grosses ouvertures circulaires constituent des lieux propices à devenir des spots. Mais pas que….
Doisneau expliquait qu’il aimait à flâner le matin prés des grands magasins parisien. Le matin, pour la bonne raison que les gens sont plus décontractés et se laissent plus facilement photographier (ils n’ont pas eu le chef sur le dos toute la journée…). Prés des grands magasins, car les employés occupaient les rues adjacentes pour une pause, une cigarette, offrant de joli moment.
Il y a mille et un lieu à découvrir auquel il ne manque qu’un petit quelque chose pour faire une photo. C’est un spot photo. À l’affût, il faut attendre l’instant, le moment, l’émotion.

Les nouveaux spots

J’ai l’œil sur d’autres spots possibles : le stade Chabal Delmas avec sa belle architecture, les nouveaux lieux bordelais comme le stade Matmut ou le Bordeaux Aréna. Ces deux derniers sont un peu loin de chez moi pour y assurer des passages réguliers. L’amphithéâtre du Palais Galien, plus proche, vaut le coup d’œil. Il est sur ma liste de courses.
Jean Christophe Averty, homme de radio, au cheveu sur la langue, nous faisait découvrir de très vieux disques. Il les annonçait par un célèbre « À vos cassettes ! » . Je vais le paraphraser par un

À vos spots !

Etre à l’affût d’une photo c’est bien, mais être à l’affût des articles de salle de shoot c’est mieux.
Allez, je vous aide, inscrivez vous et allez faire un tour sur Zine le cahier photographique !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.